Golfe de Calvi


     Le golfe de Calvi démarre à la pointe de la Révellata, terrain d’entrainement militaire, surplombant Calvi. et s’étend jusqu’à la Punta di Spano. Dès l’entrée dans le golfe, on aperçoit la Citadelle que l’on contourne un bon moment avant d’arriver au port. Cette dernière surplombe la ville qui se compose de deux parties distinctes : une ville haute, la citadelle, que l’on arpente à pied au détour des nombreuses ruelles qui la compose, dans un calme remarquable, et une ville basse, la marine, où l’on retrouve tout le dynamisme estival, les ruelles commerçantes, les maisons le port et les plages qui s’étendent jusqu’à la pinède en sortie de ville. C’est une station balnéaire agréable à vivre.

     En arrière-plan, les plus hauts sommets de l’île, souvent enneigés, offrent un spectacle grandeur nature et nous plonge dans une ambiance sereine et apaisante. La plage de Calvi, longue de 6 km et arborée de pins parasols permet le farniente et la détente totale. Les plaisanciers auront plaisir à  jeter l’ancre dans le golfe le temps d’une baignade ou pour se protéger d’une météo capricieuse. Calvin est une zone de mouillage réputée depuis la nuit des temps.

    En remontant vers l’Ile-Rousse, le paysage devient plus sauvage. Les rochers bas et  le maquis sont les acteurs principaux qui composent l’environnement du bord de mer. Les constructions se font plus rares et la nature reprend ses droits. Non loin des côtes, se profile toutefois le village de Lumio, petit écrin perché sur les hauteurs.

     De Calvi, on peut aussi emprunter le tramway de balagne pour rejoindre l’île rousse ou se rendre sur l’une des nombreuses plages qui bordent cette côte.